Rechercher

Des conserves "fait maison" pour des réserves en toutes saisons


Faire ses conserves est un plaisir, très utile, qui permet d’avoir toute l’année des produits qui ont été préparés à la période où ils étaient au top de leur maturité.

Oui je l’avoue, je fais partie du clan des bocauteuses ! Derrière ce drôle de nom, se cache une communauté de personnes qui tiennent plus de la fourmi que de la cigale, qui doivent sûrement avoir été croisées avec un écureuil dans un passé pas si lointain...

  • Depuis toute petite, je participais chez mes grands parents à ce grand rituel d’été : les placards étaient vidés, les pots triés et nettoyés, la grande lessiveuse (le stérilisateur n’existait pas encore...) récurée. Les étiquettes soigneusement alignées, le papier huilé , les élastiques ou la paraffine pour la confiture...l’alcool de fruits pour les bocaux de fruits, vinaigre blanc pour les cornichons et les pickles... çà y est la grande fièvre nous avait contaminés... nous pouvions commencer la saison des conserves qui allait durer jusqu’à l’automne !

Au départ l’idée était de faire des réserves avec les produits du jardin ou ce que l’on s’échangeait entre voisins : fruits, légumes, cueillettes, pâtés, plats cuisinés, coulis, confitures...Mes grands parents avaient connu la guerre, les placards se devaient d’être pleins... au cas où... Le jardin était grand, la production de fruits et légumes conséquente, on ne gaspillait pas et après avoir mangé des tomates fraîches tout l’été, nous étions heureux d’en retrouver l’hiver quand il n’y en avait plus : la mondialisation n’était pas passée par là : les tomates en hiver n’existaient pas...

  • Quand à mon tour j’ai eu à nourrir ma petite famille, je me suis dit qu’un produit mangé de saison était sûrement meilleur que les plats industriels que l’on commençait à nous proposer dans les années 80. Pourquoi mettre des conservateurs chimiques dans des conserves, quand de l’eau et du sel suffisaient ? Pourquoi mettre des agents colorants ou conservateurs dans des confitures quand le sucre et le citron faisaient l’affaire ? Et à partir de cette époque j’ai été moi aussi contaminée : à moi les confitures d’abricots, de prunes, de fraises...à moi les conserves de pêches au sirop, les rôtis de porc ou les plats préparés qui me permettaient à tout moment de proposer des repas variés et équilibrés tout en travaillant et en ayant 2 enfants.

  • Aujourd’hui, j’ai poussé le bouchon un peu plus loin, je me suis équipée en conséquence : stérilisateur électrique bien pratique car on n’a pas à surveiller la production, deshydrateur pour sécher les champignons et les tomates, pièce dédiée dans la maison pour conserver tous mes trésors.

  • Pour les débutantes, je conseille vivement de bien se renseigner avant de se lancer : on ne fait pas n’importe quoi : les bocaux sont toujours impeccablement lavés, on change les capsules ou les joints à CHAQUE utilisation, on ne remplit pas les bocaux à fond, on respecte les temps de stérilisation et évidemment on utilise des produits extra frais. En respectant ces conseils, vous aurez la joie de consommer des produits de qualité toute l’année, sans risque pour la santé (attention à la terrible toxine botulique qui peut faire des ravages)

Vous retrouverez sur le blog Les petits plats du Prince toutes mes recettes de conserves :
  1. Les conserves de viande : pâtés, saucisse, confit de canard

  2. Les conserves de légumes : pickles, ail au vinaigre, oignons confits

  3. Les conserves à l’huile : tomates séchées, poivrons séchés

  4. Les plats cuisinés : poulet aux olives, couscous, lapin aux pruneaux, boeuf bourguignon

  5. Les conserves de poisson : moules au naturel, moules à l’escabèche

  1. Les gelées et confitures : confiture de poire, gelée de pommes, confiture de figues

  2. Les conserves à l’alcool : pruneaux à l’armagnac, prunes à l’eau de vie

  3. Les fruits confits, les pâtes de fruits : melon confit, pâte de fruit de mangue

  4. Les gâteaux en bocaux : gâteau au chocolat, cake aux fruits confits

  5. Les sirops : sirop de sureau, sirop de menthe, sirop de coquelicot

Outre le plaisir d’avoir des produits en réserve, faire des conserves, c’est aussi la possibilité de partager : partage de recette, cadeaux gourmands à offrir... j’aime tout au long de cette saison imaginer les paniers gourmands que j’offrirai autour de moi, et ma récompense sera les sourires reçus en retour.

  • Voici quelques exemples de petites douceurs que j’offre à l’occasion des fêtes de fin d’année : Tous ont été réalisés à l’aide de mes conserves maison :

  1. SOS Cookies

  2. Kit vin chaud

  3. Muesli à la fraise

  4. Légumes à l’huile

  5. Citrons confits

#conserves #bocaux #réserves

95 vues
  • Facebook Clean
  • Twitter - White Circle

© 2015 by Les petits plats du Prince.

Webmaster : Loïc Carpene

Créé avec Wix.com