Rechercher

Confiture d'abricot au thym frais du jardin

Quand l'été arrive avec ses chaudes journées, je sais que la période des conserves, et plus particulièrement des confitures est arrivée pour moi... c'est ma saison préférée pour faire des réserves !

Pas forcément de grosses quantité de chaque, mais un échantillon pour varier les plaisirs pendant la mauvaise saison.


En ce moment, ce sont les abricots qui occupent mon temps. Alors pas ceux de mon jardin, car mon abricotier est jeune et si tout va bien, j'aurai 1 abricot cette année !


Le joli fruit orangé à la chair sucré se prête à de nombreuses recettes, mais c'est en confiture que l'on en fait des réserves pour l'hiver...


L'une des confitures les plus appréciées et l'une des plus classiques :


la confiture d'abricot !


Petits et Grands, tout le monde l'adore !


C'est également l'une des recettes de confitures les plus faciles à réaliser : des fruits, du sucre, un peu de jus de citron et c'est tout ! C'est celle que je recommande aux débutants, avec celle à la figue. Les fruits contiennent suffisamment de pectine, et prennent facilement. Peu de risque de se louper si on suit bien les étapes... Pour varier les plaisirs, je le marie avec diverses herbes aromatiques : lavande, verveine, romarin... ou d'autres fruits, comme le melon par exemple...


Cette fois ci ce sera le thym frais du jardin qui ira le rejoindre dans la bassine à confiture en cuivre. Son petit goût se marie bien avec l'abricot, tout comme le romarin. Par contre attention de ne pas en mettre de trop : un dosage subtil sera agréable... trop de thym et vous aurez l'impression de manger une ratatouille ^^


1 - Ingrédients :


  • 1 kg de fruits dénoyautés

  • 700 à 800 g de sucre (en fonction de votre goût)

  • 1 brindille de thym frais

  • jus d'un demi citron



2 - Préparation :


Une fois vos abricots ouverts et coupés, et les noyaux enlevés, ajoutez le thym et le sucre : je mets 70% du poids des fruits, vous pouvez en mettre plus (jusqu'à 100% du poids des fruits) ou moins.. Dans ce cas, ne descendez pas en dessous de 60% du poids des fruits, car c'est le sucre qui assure la conservation de vos confitures. Ce serait dommage de gâcher tout votre travail et de voir vos préparations moisir...

Si vous souhaitez mettre moins de sucre, pour obtenir une préparation de type "confipote", il vous faudra obligatoirement stériliser vos confitures une trentaine de minutes à 100° C.


Pour moi c'est un travail supplémentaire inutile. La confiture est déjà une conserve. Je préfère manger moins d'une vraie confiture : 1 cuillère au lieu de 2 ^^ Mais là encore, c'est question de goût...


Je laisse mes fruits macérer une nuit, au minimum quelques heures pour que le sucre fonde.



Le lendemain, versez le contenu dans la bassine à confitures. Ajoutez le jus de citron.


NB : j'ai souvent la question de savoir si la bassine en cuivre est obligatoire ou pas ?

Alors non, il n'y a pas d'obligation d'utiliser une bassine en cuivre, un fait-tout suffisamment profond fera aussi bien l'affaire. Toutefois, le cuivre est un excellent conducteur de chaleur, et son fond plat et évasé permet une meilleure répartition de la chaleur et facilite la prise de la confiture, surtout pour des quantités importantes. Pour moins de 2 kg de confitures, le fait-tout va très bien...


Portez la confiture à ébullition. Pour la durée de cuisson, là encore, 2 options :

  1. La cuisson façon Grand mère : vous comptez entre 12 et 15 minutes de cuisson après le gros bouillon, en remuant de temps à autre pour que la confiture n'accroche pas. Faites le test de l'assiette : une goutte de confiture posée sur une assiette froide doit figer.

  2. Vous utilisez un thermomètre de cuisson : quand la température de 104°C est atteinte, votre confiture est prête. En fait, je me suis amusée à regarder en combien de temps la température est atteinte... et devinez quoi ? En 13 minutes c'était bon ;)


Pendant la cuisson de votre confiture, occupez-vous de préparer vos pots.

Lavez-les à l'eau chaude et savonneuse, rincez et laissez-les sécher sur un torchon propre.


Là aussi plusieurs possibilités :

  1. Soit vous utilisez des pots à vis : il vous suffira de verser la confiture bouillante dedans, en allant au ras-bord, puis de fermer vos pots et de laisser refroidir avant de poser vos étiquettes, éventuellement décorer et de stocker.

  2. Soit vous utilisez des vieux pots à confitures, à bord évasé : ils ont un charme fou, j'essaie d'en trouver en vide-grenier. Dans ces pots il n'y a pas de couvercle : donc pour assurer la mise hors air, il vous faut utiliser un moyen autre : la paraffine, ou le papier cellophane... C'est ainsi que procédaient nos Grand-mères, j'en connais qui ajoutaient aussi une fine couche d'un alcool fort, qui empêchait l'apparition de moisissure...



Normalement, si vos confitures sont suffisamment cuites, et contiennent suffisamment de sucre, vous n'aurez pas ce souci. Si toutefois, un point de moisissure apparaissait, signe que l'étanchéité du pot ne s'est pas faite, pas de panique ! Vous enlevez la couche moisie et 1 cm en dessous, et votre confiture est parfaitement consommable. Gardez-la au frigo le temps de finir le pot.




3 - Astuce :


Ne jetez pas les noyaux de vos abricots : vous pourrez vous en servir pour une délicieuse liqueur...


4 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous !



Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince


et sur l'application Instagram




Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !




A propos

Contact et Annonceurs


"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de vivre"



(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur.

189 vues2 commentaires
  • Facebook Clean
  • Twitter - White Circle

© 2015 by Les petits plats du Prince.

Webmaster : Loïc Carpene

Créé avec Wix.com