Rechercher

Confiture de gigérine (citre), la pastèque à confiture

Gigérine, Gingérine, barbarine, citre, pastèque à confiture... Ce gros fruit peut peser jusqu'à une quinzaine de kilos et la chair ne se consomme que cuite et confite.


Le fruit peut être rond et vert foncé plus ou moins strié, ou oblongue et à l'écorce vert pâle.

C'est cette dernière variété qui m'a été donnée par un collègue de travail, et je me suis donc mise au travail pour réaliser cette fameuse confiture de citre, si prisée en Provence. C'est ce fruit que l'on retrouve généralement sur le traditionnel gâteau des Rois, sous forme de confit.


Vu la taille du fruit, je craignais de tomber sur une écorce particulièrement difficile à couper, et ce ne fut pas le cas. C'est de l'ordre de la pastèque, un bon couteau de cuisine fait donc l'affaire pour couper de larges tranches, puis pour enlever la peau.


La gigérine ne se trouve pas facilement sur les marchés, j'ai donc précieusement gardé les pépins nombreux que j'ai récupéré dans la chair pour pouvoir en semer au printemps dans mon jardin.


Il existe des multitudes de recettes de confitures de citre ou gingérine : avec de la vanille, du rhum, des agrumes... A vous de faire votre petit mélange !

La seule condition pour une confiture réussie sera une cuisson en plusieurs temps et suffisamment longue pour obtenir une confiture à la jolie couleur ambrée.


La gigérine donne une confiture assez liquide, si vous souhaitez obtenir un aspect un peu plus gélifié, ajoutez un peu d'agar agar.



1 - Ingrédients :


  • 2 kg de chair de gigérine

  • 1 kg de sucre en poudre

  • 2 oranges non traitées

  • 1 citron non traité

  • 1 bâton de vanille

  • 2 g d'agar agar



2 - Préparation :


La veille : épluchez, enlevez les pépins puis coupez la chair de la pastèque gigérine en cubes plus ou moins gros selon votre goût.