top of page
Rechercher

Histoire du pot au feu, un plat du quotidien !

Découvrez l’histoire fascinante du pot-au-feu, un trésor de la gastronomie française : explorez comment ce plat traditionnel réchauffe les cœurs et rassemble les familles autour de recettes transmises avec amour.


Le pot-au-feu, plat emblématique de la gastronomie française, est bien plus qu’une simple recette : c’est un héritage culinaire qui se transmet de génération en génération. Ce mets, synonyme de convivialité et de partage, trouve ses racines dans l’histoire profonde de France.


Pot au feu

1 - Histoire du pot au feu

D'après les historiens, le pot au feu prendrait ses racine à la révolution Néolithique avec l'invention de l'agriculture, la domestication des premières espèces animales. Le pot au feu serait en fait un "pot à feu" dans lequel bouillonneraient un bouillon aromatique, des viandes et des légumes.


Selon l’Encyclopédie Larousse, le terme « pot-au-feu » apparaît pour la première fois en 1735. Les historiens affirment que ce terme provient du mot ancien « pote-fieu » qui signifie « pot sur le feu ». L’expression « aller puiser au pote-fieu » est encore couramment utilisée dans les campagnes françaises pour désigner le fait d’aller chercher un aliment ou une boisson.

Cependant, le plat originellement appelé « pote-fieu », qui allait donner naissance au pot-au-feu tel qu’il est consommé aujourd’hui, remonte bien plus loin. D’après certains spécialistes, ce ragoût serait apparu à la fin du Moyen Âge. À l’époque, ce plat se composait essentiellement de viandes de porc, de bœuf et de mouton mijotés dans un bouillon aromatisé par des herbes et des légumes.


A l'époque médiévale, il est connu sous le nom de "viande à pot" et tout le monde connaît l'histoire de la "poule au pot" d'Henri IV.


Au fil des siècles, le pot au feu s'enrichit de viandes diverses : porc, volailles, abats, légumes divers et variés, en fonction des régions et des saisons. La potée auvergnate et ses déclinaisons régionales, la garbure du sud ouest sont des variantes du pot au feu.



pot au feu


2 - Ingrédients et préparation pour un bon pot au feu de grand mère :

Un bon pot au feu nécessite plusieurs morceaux de viande, peut contenir plusieurs sortes de viandes en mélange : du bœuf, du porc, du veau le plus souvent : prenez des morceaux à mijoter, comme le plat de côtes, le gite, le jarret, la queue de bœuf, le collier et un os à moelle.

Pour les légumes, il faut faire la part belle aux légumes de saison : carottes, navet, poireau, céleri, oignon, pomme de terre... mais aussi les légumes anciens comme le rutabaga, le céleri boule, le panais.

Du côté de l'assaisonnement, on prévoit un bouquet garni et les clous de girofle.


Il existe 2 écoles pour cette recette: démarrer la cuisson à l’eau froide ou à l’eau chaude. L’une donnera un bouillon parfumé et une viande peut être un peu moins goûteuse, l’autre une viande goûteuse mais un bouillon moins parfumé.

En ce qui me concerne ma grand-mère et ma mère le démarraient à l’eau froide, je continue ainsi…et le bouillon est consommé ensuite avec du vermicelle, encore un souvenir d’enfance…mais çà c’est une autre histoire...



Dans un grand fait tout, disposez les viandes et les légumes les plus longs à cuire, épluchés et coupés en morceaux. Les pommes de terre que l’on mettra plus tard entières, le chou, les poireaux seront glissés dans le bouillon à mi cuisson, car plus tendres.


Recouvrez largement d’eau froide

Ajoutez l’oignon piqué de clous de girofle, le thym et le laurier, salez et poivrez.

Portez à ébullition puis couvrez et laissez mijoter pendant 2 h 30


Écumez régulièrement pour enlever les impuretés

Ajoutez également les os à moelle : frottez chaque côté avec du gros sel avant de les ajouter pour qu’ils ne se vident pas dans la marmite.

Laissez mijoter encore 40 min.


Pour le service, coupez les viandes que l’on disposera sur un plat, puis les légumes dans un légumier et enfin un dernier contenant un peu de bouillon.


Le pot au feu se sert avec cornichons, moutarde, pickles, gros sel que chacun utilisera à sa convenance.


Vous trouverez sur le blog des variantes autour du pot au feu : le pot au feu de canard, le pot au feu de poulet que je vous recommande.


pot au feu canette

3 - Recycler les restes de pot au feu


Le gaspillage alimentaire, vous connaissez je pense : qui n'a pas râlé devant un reste de rôti froid que plus personne ne veut manger, devant cette tonne d'épluchures qui partent à la poubelle, ou bien encore devant le pain dur qui s'accumule dans la panière ?


Et que dire du pot au feu que l'on adore manger le jour même, mais dont on est quasi certain qu'il y aura des restes tant ce plat généreux demande d'ingrédients pour être savoureux : que faire du restant de viande, des légumes, du bouillon ?


Voici quelques idées qui vous permettront de recycler votre pot au feu en de nombreuses autres recettes savoureuses !


Les restants de viandes


La viande de pot au feu est composé de morceaux de bœuf bouilli de longues heures (gîte, macreuse, jarret, paleron). Ce sont des morceaux qui doivent mijoter et deviennent fondant à la cuisson.


Plusieurs possibilités pour les recycler :


La plus évidente, celle que nous préparait ma maman lorsque j'étais enfant : la salade de pot au feu.

Il vous suffit de débarrasser les morceaux de viande des éventuels restes de gras, puis de couper la chair en cubes moyens. Vous rassemblez le tout dans un saladier et vous assaisonnez avec une généreuse vinaigrette moutardée et aux herbes : persil, ail, oignon ou échalotte, il faut que ce soit relevé !


Une autre solution est de préparer le hachis parmentier de grand mère : une purée maison, la viande que vous hachez finement, et c'est parti pour un plat "leftover" très apprécié !


Pensez également aux légumes farcis : poivron, mais aussi pomme de terre, ou tomate si vous en avez congelé pendant l'été : la viande de bœuf hachée et mélangée avec un peu de chair à saucisse, et le tour est joué !


Une autre possibilité qui vous permettra d'utiliser à la fois les carottes, la viande et le bouillon, est de préparer une terrine en gelée qui se dégustera avec une bonne salade de mâche. Vous l'avez sûrement remarqué, le bouillon du pot au feu, une fois mis au frigo, gélifie. Ceci est du à la cuisson longue des morceaux gélatineux et des os à moelle, qui libère le collagène qui fera gélifier le liquide en refroidissant. Il vous suffit donc de filtrer le bouillon pour enlever toutes les impuretés qui rendraient la gelée trouble, puis de mettre en terrine dés de viande et de légumes. Vous recouvrez du bouillon filtré, puis vous mettez le tout au frigo pour plusieurs heures. Il ne vous restera plus qu'à démouler et découper votre terrine pour le repas suivant !



Les restants de légumes


Quand je prépare un pot au feu, je fais exprès d'ajouter plus de poireaux que nécessaire. En effet, le surplus me permettra de réaliser les délicieux poireaux vinaigrette que j'aime tant.

En version simple, avec juste une vinaigrette, ou avec un œuf mollet, ou encore plus élaborée, en terrine ...



restants de bouillon de bœuf


Il existe 2 écoles pour préparer un pot au feu : démarrer la cuisson à l’eau froide ou à l’eau chaude. L’une donnera un bouillon parfumé et une viande peut être un peu moins goûteuse, l’autre une viande goûteuse mais un bouillon moins parfumé.


Je me sers aussi de ce bouillon pour réaliser mes recettes asiatiques.


Le pot au feu est une recette traditionnelle familiale comme je les affectionne. Convivial, généreux, il permet de réunir et nourrir la famille autour d'un plat unique et simple.




Vous avez aimé la recette ou vous l'avez testée ? N'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page ! D'autres gourmands seront intéressés d'avoir un retour sur votre expérience !


3 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous !

 Le formulaire est ici   


Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince  et sur l'application Instagram     


Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !


 

Mentions légales : (c) Les petits plats du Prince est propriétaire des droits de propriété intellectuelle et détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site internet, notamment les textes, images, graphismes, logos, vidéos, icônes et sons. Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de : https://www.lespetitsplatsduprince.com/ Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle. Attribution — Vous devez créditer l'Œuvre, en intégrant un lien vers l'original et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'Œuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Œuvre. Pas d’Utilisation Commerciale — Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de cette Œuvre, tout ou partie du matériel la composant sauf accord express de l'auteur. Pas de modifications — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l'Œuvre originale, vous n'êtes pas autorisé à distribuer ou mettre à disposition l'Œuvre modifiée .



Posts récents

Voir tout

Comments


Donner une note à cette recette...
Donnez-nous une noteMauvaisPassableBienTrès bienExcellentDonnez-nous une note

Merci pour votre envoi !

bottom of page