Rechercher

Salade de racines de pissenlits et son œuf poché


Manger les pissenlits par la racine... quelle drôle d'idée me direz-vous !


Peu d'entre nous, s'en tenant à la signification imagée de la chose, seraient pressés de s'y aventurer ^^

Le système radiculaire du pissenlit est assez développé, les plus gros pouvant avoir des racines plongeant jusqu'à plus d'un mètre sous terre... d'où l'expression ci-dessus évoquée.

Mais le pissenlit est également une mine d'or pour le cuisinier jardinier, car tout se mange dans cette plante, de la fleur à la racine, en passant par les feuilles. Le pissenlit est riche en fer, en minéraux comme le potassium, le manganèse, regorge de vitamines B, C, D et K.

Les racines de pissenlit s'apparentent aux salsifis, on peut les consommer crues ou cuites. Le goût est légèrement amer, plus prononcé cru que cuit. Dans le temps, nos grands-mères s'en servaient comme la chicorée, pour parfumer le café.

Les boutons de pissenlits font aussi d'excellents condiments au vinaigre, à la manière des câpres, comme ceux des pâquerettes...Le pissenlit est connu sous plusieurs appellations : dent de lion, salade de taupe.... mais saviez-vous que c'est son action diurétique qui lui a donné son nom ?

"Pisse-en-lit", tout est dit !

Le pissenlit a aussi une action digestive, il favorise la production de la bile, un peu à la manière des artichauts. Nos grand-mères les faisaient sécher et préparaient des infusions digestives.

Tout le monde connaît la salade de pissenlits aux lardons et œuf poché... les connaisseurs apprécient aussi la gelée de fleurs de pissenlit autrement appelée cramaillotte... Mais peu se lancent dans la cuisine des racines de l'astéracée jaune.

Pour la recette du jour, je suis partie sur l'idée d'une salade légèrement amère, tiède, avec huile de noisette et miel pour adoucir l'amertume de la racine de pissenlit, le tout surmonté d'un œuf poché.

Alors clairement, vu le travail que cette salade demande, c'est plus par curiosité que je l'ai testée : pour une petite entrée, une mise en bouche, c'est très bien. Vous ne remplirez pas les estomacs de toute une tablée à moins de cueillir des kilos de pissenlits ... Par contre, j'ai vraiment aimé son goût qui se marie bien avec celui de l'œuf.

 

1 - la cueillette :

Pour réaliser cette recette, il vous faudra aller à la cueillette de pissenlits sauvages, car ceux vendus en grandes surfaces ne sont pas fournis avec les racines.

L'occasion de désherber le jardin et d'aller prendre un bon bol d'air.

Les racines de pissenlits ne sont pas très grosses, vous devrez donc cueillir un bon panier pour pouvoir en récupérer suffisamment pour la recette.

Munissez vous d'un couteau solide à la lame tranchante et longue. Profitez d'une journée de lendemain de pluie, quand le terrain est bien humide : la cueillette en sera grandement facilitée.

Repérez vos pissenlits, prenez les par les feuilles d'une main, puis enfoncez tout autour la lame de couteau en plongeant dans la terre. Essayez d'aller le plus profond possible pour bien recueillir le maximum de racines. Tirez fermement et délicatement pour sortir le plant de pissenlit de la terre. Enlevez le plus gros de la terre en grattant avec le couteau.