Rechercher

Confiture de Gratte-cul (Cynorrhodon)

Le Cynorrhodon est le faux fruit de l'églantier ou rosier sauvage. C'est une capsule qui contient les vrais fruits appelés akènes et contenant eux, les graines.

Dans mon enfance nous l'utilisions en poil à gratter (d'où son nom de gratte-cul), car chaque capsule renferme des poils urticants qu'il vaut mieux éviter d'ingérer si on ne veut pas se gratter je vous laisse deviner où...


Les grand-mères, plus sages que nous, l'utilisaient de manière plus intelligente, et s'en servaient pour réaliser une confiture aux vertus reconnues : remède naturel contre les virus de l'hiver grâce à sa teneur importante en vitamine C, le Cynorrhodon est aussi très riche en antioxydants et aurait des vertus antiinflammatoires. Le fruit du rosier sauvage ou églantier est également astringent et permettrait dit-on de soulager les diarrhées.


Une tisane de Cynorrhodon permet également de lutter contre les rhumes et la fatigue de la mauvaise saison : vous laisserez infuser le fruit concassé, mais prendrez soin de bien filtrer le breuvage dans un filtre à café afin de retirer tous les poils urticants.


La confiture de Cynorrhodon se mérite ! Il faut en effet beaucoup de fruits pour un tout petit peu de la précieuse confiture. Mais vous serez enchantés du résultat. Cette confiture riche en vitamine C sera parfaite pour débuter la journée. Vous n'en ferez que de petites quantités à chaque fois et si vous souhaitez l'offrir, vous prévoirez donc de petits pots en conséquence.


La consistance de cette confiture se rapproche un peu de la confiture de châtaigne, la couleur est juste incroyable, et le goût est légèrement acidulé.



1 - Ingrédients pour 1 pot :


  • 1 saladier de Cynorrhodon (gratte-cul)

  • 70 % du poids de la pulpe recueillie en sucre en poudre

  • le jus d'un citron

  • 1 gousse de vanille



2 - Préparation :


La première chose à faire est d'aller récolter les Cynorrhodons. Les fruit de la rose se récoltent fin octobre début novembre, avant les premières grosses gelées. J'utilise un sécateur de jardin pour cueillir les baies et ainsi éviter de déchirer les fruits et de me retrouver avec les poils urticants sur les mains. Faites attention aussi aux épines, car l'églantier est un rosier sauvage et ses épines sont acérées ... Sachant que ces baies nourrissent aussi les animaux en hiver, vous prendrez garde à ne prendre que le strict nécessaire, et d'en laisser sur le pied. De toute manière, lorsque vous aurez épluché un saladier de cynorrhodons, vous serez déjà bien contents...


Une fois rentrée à la maison, je sépare les fruits des tiges à l'aide de mon sécateur, et je lave ensuite ma récolte pour enlever les poussières et débris qui se sont collés sur la peau des baies.



Disposez ensuite les fruits dans un fait tout et recouvrez d'eau. Portez à ébullition, puis laissez bouillir à petit feu pendant environ 35 à 40 minutes jusqu'à ce que les fruits soient tendres. Versez ensuite le contenu de la casserole dans une passoire. Récupérez le jus d'un côté, et les fruits et un à un, enlevez l'extrémité noire, puis les graines de chaque baie en pressant doucement avec le dos d'une lame de couteau.



Mixez ensuite la chair récupérée avec un peu de jus de cuisson, pour obtenir une purée lisse. Passez ensuite cette chair au tamis à gelée pour enlever les graines qui auraient pu se glisser dans le tas, et les derniers poils urticants.




Pesez la chair récupérée, et ajoutez 70% de ce poids en sucre en poudre. Versez le jus de citron. Mettez le tout dans la bassine à confiture avec la gousse de vanille grattée.

Faites cuire 12 à 15 minutes à partir du bouillon.



Versez ensuite la confiture bouillante dans vos pots : je vous conseille de vous aider d'un entonnoir, ça évite de faire des coulures sur le pot, et d'avoir ensuite un couvercle qui colle...

Evidemment, vos pots auront été nettoyés soigneusement et séchés auparavant. Remplissez les pots au maximum.


Fermez hermétiquement vos pots :

  1. Si ce sont des pots à vis, il suffit de fermer le couvercle en le vissant. Vous retournez, ou pas, c'est vous qui voyez...

  2. Si ce sont des pots anciens, vous pourrez soit utiliser la technique de la paraffine, mais il vous faudra attendre que la confiture soit froide avant de couler une couche de paraffine dessus. Ce procédé bloque le contact avec l'air, comme le couvercle dans la méthode au dessus. C'est celui que j'utilise pour mes confitures bicolores... Par contre, attention à prendre des pots évasés, sinon vous ne pourrez pas sortir la couche de paraffine solidifiée...

  3. Vous pourrez aussi utiliser la technique de la feuille de cellophane : il suffit de mouiller le papier avec une éponge, de tendre le papier sur le couvercle et de tenir le tout avec un élastique. Cela vous permettra d'utiliser de jolis contenants qui ne sont pas forcément dédiés aux confitures. Parfaits pour les pots que l'on veut offrir...

Vous pourrez alors poser vos étiquettes, et décorer vos pots selon votre goût.



Astuce : Je vous conseille de ne récolter que les fruits les plus gros : en effet, le Cynorrhodon est surtout composé de graines, donc si vous souhaitez avoir un peu de chair, en prenant les plus gros, vous réaliserez votre confiture plus facilement.



3 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous ! Le formulaire est ici Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince et sur l'application Instagram

Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !



A propos Contact et Annonceurs

"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de vivre"

(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur

  • Facebook Clean
  • Twitter - White Circle

© 2015 by Les petits plats du Prince.

Webmaster : Loïc Carpene

Créé avec Wix.com