top of page
Rechercher

Huile parfumée au fenouil sauvage

L'un de mes plaisirs de l'été, c'est d'aller me promener dans ma jolie campagne gersoise, et à l'occasion, de ramener quelques trésors de cueillette sauvage : origan, mûres, champignons bien sûr, mais aussi prunes et poires sauvages...


Le fenouil sauvage est une de ces jolies plantes aromatiques que l'on peut trouver avec un peu de chance. J'ai pas très loin de chez moi, 2 pieds vigoureux, de presque 2 m de haut, qui sont actuellement en pleine floraison. L'occasion de me régaler dès à présent, en faisant infuser les fleurs dans de la crème pour réaliser un joli dessert, mais aussi de pratiquer une macération dans l'huile, pour la parfumer à la manière des huiles piquantes au piment, huiles au romarin ou au thym, huile à l'origan, à la marjolaine...


Ce sont essentiellement les feuilles et les fleurs du fenouil sauvage qui sont utilisées, mais les tiges et les graines également : les graines se récolteront fin septembre, et pourront servir à parfumer les pâtisseries, à garnir de petits feuilletés apéritifs. Les tiges, une fois séchées, pourront parfumer les court-bouillon, se glisser dans le ventre des poissons, ou encore parfumer vos tajines de l'hiver.


Le fenouil sauvage est reconnu pour ses propriétés digestives, antispasmodique (il calme les maux de ventres, les douleurs menstruelles), expectorantes, antitussif, diurétique. La prise de graines de fenouil est conseillé pour lutter contre l'insomnie et l'anxiété.


Pour la recette qui m'intéresse aujourd'hui, c'est son goût anisé qui me guide vers une huile parfumée, qui sera parfaite pour assaisonner les salades de l'été, mais également pour parfumer un plat de pâtes, ou un poisson tout juste cuit à la vapeur.



1 - Ingrédients :

  • 1 bouquet de fenouil sauvage (tiges et fleurs)

  • 1 l d'huile d'olive de bonne qualité



2 - Préparation :


Laissez votre cueillette quelques minutes de côté, le temps de laisser le temps aux petites bêtes qui y auraient trouvé refuge, de se sauver.

Enlevez les feuilles abimées, puis déposez sur le plateau de votre déshydrateur (si vous n'en possédez pas, une cagette avec du papier journal, le tout exposé plusieurs jours en plein soleil, marche aussi...).

Programmez le déshydrateur pour 6 h à 50° C.




Une fois les fleurs séchées, glissez-les délicatement dans une bouteille d'une très bonne huile d'olive. Refermez, puis exposez votre bouteille pendant plusieurs jours en plein soleil.


Attention : le risque de botulisme n'est pas anodin. Du coup, vous ne glisserez dans vos bouteilles que des herbes parfaitement séchées, un peu craquantes sous les doigts. En aucun cas vous ne mettrez de produits frais dans l'huile !


Cette huile parfumée se glissera avec bonheur dans vos soupes minestrones, parfumera vos plats de pâtes et ensoleillera vos poissons !


Vous pourrez également en préparer en petites bouteilles que vous offrirez avec plaisir dans vos paniers gourmands de fin d'année …



3 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ?


Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince

et sur l'application Instagram



Vous avez aimé la recette ? Dites le !

En laissant un commentaire à la fin de l'article vous participez à la vie de votre blog :)




Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !





"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de vivre"



(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur.

622 vues0 commentaire

Komentarze


Donner une note à cette recette...
Donnez-nous une noteMauvaisPassableBienTrès bienExcellentDonnez-nous une note

Merci pour votre envoi !

bottom of page