Tisane de pousses de ronces, l'infusion santé
Rechercher

Tisane de pousses de ronces, l'infusion santé


Vous le savez, j'aime utiliser ce que la nature nous propose, et aller cueillir dans mon jardin les plantes et les fleurs qui peuvent soulager les bobos de l'hiver ou agrémenter nos recettes de jolies couleurs et saveurs végétales.

Vous retrouverez mes recettes de grand mère ici, mais aujourd'hui, en ces jours de confinement du au coronavirus, je voulais vous parler d'une mauvaise herbe de nos jardins qui a pourtant de sérieux atouts : le roncier. Le roncier, tout le monde connaît, c'est l'arbrisseau qui nous donne de jolies mûres à l'automne, pour de délicieuses tartes, confitures et gelées...

Ses longues lianes piquantes sont une plaie pour le jardinier soucieux d'un jardin policé, mais le mien fait la vie belle à ces "mauvaises herbes" : orties, pissenlits et ronces prolifèrent sur mon terrain, dans des endroits que j'ai décidé de laisser en jachère, grosse fainéante que je suis ^^

Outre le fait que je ne m'échine plus à essayer de lutter contre la nature, je profite largement de ses bienfaits...

1 - Le roncier

Le roncier ou mûrier sauvage est très commun dans les campagnes : on le trouve en bord de chemin à l'orée des bois. Son fruit est gourmand et bien connu, c'est la mûre sauvage ou mûron.

Les grandes lianes portent des bouquets de feuilles et de terribles épines qui lacèrent les bras et les jambes des gourmands qui veulent cueillir les fruits en automne.

Les fruits sont très recherchés des gourmands pour des confitures, gelées et autres tartes et desserts. On en fait un excellent sirop reconnu pour ses propriétés contre la toux, de la liqueur et je m'en sers également pour mes yaourts ou mes salades de fruits.

Mais saviez-vous que la feuille était également intéressante en phytothérapie ?

Riche en tanins, le mûrier est astringent, antibactérien et antiviral comme la baie.

La feuille a des propriétés cicatrisantes : vous pouvez frottez une petite plaie avec un bouquet de feuilles pour accélérer la cicatrisation.

Nos grand mères connaissaient également l'infusion de feuilles de roncier, car il remplaçait avantageusement le thé. On en faisait des mélanges avec la feuille de cassis, la feuille de fraisier ou de framboisier.

2 - La cueillette :

Pour votre cueillette, comme à chaque fois, vous privilégierez les endroits exempts de pollution, donc en dehors des bords de route ou des champs traités aux pesticides.

Pour ma part, je n'ai qu'à faire le tour de mon jardin, j'ai quelques tas de pierres qui accueillent volontiers la liane envahissante. Impossible de ne pas trouver de roncier si vous vous promenez à la campagne, il y en a absolument partout !

La cueillette se fait au printemps, quand les turions ou jeunes pousses pointent le bout de leur nez. Ce sont les feuilles vert tendre et les bourgeons que vous récolterez.

Une fois votre récolte réalisée, il faudra sécher le tout pour pouvoir conserver les précieuses feuilles. J'utilise un deshydrateur, où je fais sécher ma récolte à 40° C pendant une dizaine d'heures, mais vous pouvez aussi mettre votre récolte dans une cagette garnie de papier journal, et stocker le tout à proximité d'un radiateur. Ce sera juste un peu plus long.

Vous conserverez ensuite le tout dans des bocaux en verre, bien fermés.

3 - Infusion et décoction

Les feuilles de roncier sont astringentes et diurétiques. Elles sont utilisées en gargarisme en cas de mal de gorge, ou en infusion en cas de nez qui coule, car elles ont aussi un effet vasoconstricteur.

Pour la décoction, vous mettrez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées dans une casserole d'eau froide, puis vous porterez à ébullition et laisserez infuser une dizaine de minutes. Filtrez soigneusement, puis sucrez avant de consommer 2 à 3 fois par jour : parfait en cas de diarrhée.

En concentration plus importante, vous pourrez utiliser cette préparation pour des bains de bouche et des gargarismes en cas d'aphtes ou de maux de gorge.

En infusion, vous mettre 1 cuillère à soupe de feuilles séchées dans votre infuseur, vous verserez l'eau bouillante dessus, et laisserez infuser une quinzaine de minutes. Sucrez avec de la gelée ou de la confiture de mûre pour renforcer les bienfaits apaisants et buvez plusieurs fois dans la journée. Le goût de cette boisson est très frais, légèrement herbacé.

A boire en cas de troubles installés, mais également en préventif !

Vous pourrez également préparer des sachets composés des baies et des feuilles déshydratées pour un thé parfumé et gourmand.

4 - Restons en contact !

Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous !

Le formulaire est ici

Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince

et sur l'application Instagram

Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !

A propos

Contact et Annonceurs

"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de vivre"

(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur.

#mûre #ronce #cuisinedesfleurs #Rouleaudeprintemps #recettesdegrandmère

0 vue