Rechercher

Conserve de tomates farcies

Les tomates farcies en été, je les attends avec impatience !

En effet, c'est à cette saison que les tomates sont au top de leur forme, charnues et parfumées.

Je refuse donc de manger des tomates fraîches en hiver, et je profite donc de mes congés pour faire des provisions pour l'hiver ...


Pour ma recette de tomates farcies façon grand-mère, cliquez ici





Mettre les plats cuisinés en bocaux, j'ai l'habitude : poulet en sauce, lapin, blanquette, hachis parmentier, couscous... mais pour les tomates farcies j'avais peur de les retrouver toutes écrasées les unes sur les autres, donc je n'en faisais pas. J'ai bien testé la version congelée, mais le rendu final m'avait déçue.


Depuis cette année, j'amène mon repas au bureau. Et donc, la version individuelle du bocal de tomate farcie m’intéresse particulièrement.

Plus qu'à réchauffer au moment de déjeuner. Et comme il n'y a qu'une tomate, aucun risque de la retrouver complètement écrasée sous le poids des autres...




La question étant maintenant : mise en pot crue ou cuite ?

Les 2 sont possibles !


Pour la version crue, il suffit de préparer vos tomates farcies, puis de les mettre dans vos pots, de fermer hermétiquement, et de procéder au traitement thermique 3 heures à 100° C puisque la viande est crue.


J'ai plutôt choisi la version cuite, pour plusieurs raisons :


Tout d'abord, je pratique ce qui s'appelle le batch cooking, c'est à dire que prépare plusieurs repas à l'avance. J'ai donc profité d'un jour où je préparais des tomates farcies pour mon repas du soir, pour en mettre quelques unes en bocaux... Economie de temps et d'électricité...


Ensuite, j'avais peur que la cuisson uniquement par la stérilisation me donne une tomate "bouillie" avec une farce décevante... Alors qu'en les passant au four une première fois, j'ai une partie grillée ...


J'ai donc cuisiné mes tomates normalement, en prenant juste la précaution d'enlever les tomates que je souhaite mettre en pots, 40 minutes après la mise au four. Ceci afin d'éviter une sur-cuisson à la stérilisation.



Je dépose ensuite délicatement une tomate dans chaque bocal. Et j'ajoute un peu de sauce tomate du plat. Certains en profitent pour ajouter du riz... Je n'ai pas une bonne expérience du riz en conserve, je me suis donc abstenue.


Fermez hermétiquement vos pots et procédez au traitement thermique.


Disposez vos pots dans le stérilisateur, puis recouvrez d'eau froide. Il faut que les pots soient complètement immergés sous au moins 3 cm d'eau.

Si vous disposez d'un stérilisateur électrique, programmez-le à 100°C pour une durée d'une heure 30 minutes puis laissez refroidir les pots jusqu'au lendemain.

Si vous disposez d'un stérilisateur à gaz, ou d'une grande marmite, portez l'eau à ébullition une fois les pots recouverts d'eau, puis comptez une heure 30 à partir du gros bouillon. Laissez refroidir dans la marmite.

Le lendemain, sortez vos pots entièrement refroidis, séchez-les, puis posez les étiquettes. Vérifiez la bonne prise de vos conserves en détachant les attaches métalliques si ce sont des pots à caoutchouc, ou en dévissant le couvercle et en tirant un peu sur la capsule métallique si ce sont des pots à vis.

Stockez dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.



3 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous !

Le formulaire est ici Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince

et sur l'application Instagram

Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !



A propos

Contact et Annonceurs

"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de vivre"

(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur.

740 vues
  • Facebook Clean
  • Twitter - White Circle

© 2015 by Les petits plats du Prince.

Webmaster : Loïc Carpene

Créé avec Wix.com