Rechercher

Tout le gratin se donne rdv dans la cuisine !

C'est le plat vers lequel on se tourne dès que les températures chutent : le gratin !


Si le traditionnel gratin de pâtes ou le régional gratin dauphinois sont les références en la matière, n'oublions pas qu'avant tout, un gratin est un plat passé au four et terminé sous le grill pour que se forme la fameuse croûte dorée qui rend le gratin irrésistible ! Vous pourrez donc préparer des gratins de légumes, des gratins de poisson ou encore recycler les restes d'un précédent repas : un peu de béchamel, de la chapelure ou du fromage, et c'est parti !

C'est également un bon moyen pour faire manger des légumes aux enfants : sous cette forme, ils rechignent moins devant leur assiette...


Le fromage est l'allié de la plupart des gratins, surtout pour donner du corps aux légumes ou du goût aux macaronis... mais n'oublions pas que le gratin dauphinois n'en contient pas dans la véritable recette, au risque sinon de le transformer en banal gratin de patates...


Salé ou sucré ? Les deux mon Capitaine !

Les gratins se déclinent en version sucrée pour le plus grand bonheur des gourmands : gratin de fruits rouges au printemps, gratin de figues à l'automne... l'imagination est au pouvoir !


Grillé, crémeux, alternant les couches de légumes et de viande ou de poisson, croustillant et fondant...le gratin est aussi l'allié des porte-monnaie percés : peu cher, rassasiant, convivial et généreux à partager entre amis... faites entrer la bonne humeur dans votre cuisine !


Alors direction la cuisine, allumez le four, et c'est parti !





1 - Les gratins salés :


On commence par le plus emblématique des gratins : le gratin Dauphinois


Des pommes de terre, du lait, de la crème, de l'ail et de la muscade...et rien d'autre …pour un véritable gratin dauphinois !

Ayant habité pendant quelques temps près de Grenoble dans le Dauphiné, mes parents m'ont transmis la recette du cru, et de la même manière que les Gascons sont chatouilleux sur la composition du cassoulet, je peux vous assurer que les versions avec oignon, fromage ou lardons n'ont pas la côte de ce côté des Alpes ...



Une cuisson lente dans un four à température modérée, vous assurera un moelleux incomparable... Pas de gruyère, pas de râpé, et pourtant vos convives en redemanderont ...


Le plus économique : Le gratin de pâtes !


Coquillettes, macaronis ou autres tortellinis se napperont de crème et s'enrichiront à volonté de jambon, de champignons ou de dés de légumes pour un plat à faire fondre les plus récalcitrants ! Tout à fait dans l'esprit antigaspi qui caractérisait nos anciens, cette recette peut se customiser de multiples manières.



Le gratin cache cache : les gratins de légumes !


Endive, blettes, chou fleur, ou encore chayotte... des légumes au goût affirmé qui peut rechigner les enfants. Glissés dans un plat à gratin, recouvert d'une bonne béchamel et d'une croûte de fromage, ni vu ni connu, ils en redemandent !



A customiser en fonction de la saison, en changeant de fromage : gruyère, emmental, bleu, roquefort... tous donneront du caractère à vos gratins !


La montagne et les gratins, c'est une grande histoire d'amour !

On n'oublie pas bien sûr la fameuse tartiflette, avec ses lardons, ses pommes de terre et son reblochon !


Le gratin complet : le gratin de chou fleur et oeuf dur !

Féculents, protéines et produits laitiers... ce gratin vous donne un repas complet pour toute la famille et à petit prix.





Exotique, le gratin de crabe !

Le gratin de crabe antillais est un plat traditionnel que vous dégusterez généralement servi dans la carapace du crabe.

Très relevé, pimenté, c'est un vrai délice ! Au départ cette recette peut sembler difficile à réaliser, mais en fait, une fois qu'on a vu comment la préparer, il n'y a rien de plus simple.


A décliner avec d'autres poissons : du saumon, du merlu ou du cabillaud ou encore des fruits de mer...


2 - Les gratins de fruits :


Tout comme les gratins de légumes permettent d'ajouter des fibres et des minéraux dans notre régime alimentaire, les fruits permettent aussi de se régaler de manière gourmande.


Abricot, fruits rouges, cerise à la belle saison ; poire, figue, raisin à l'automne, mais aussi agrumes, ananas, mangue en hiver... Vous ne manquerez pas d'idées pour satisfaire les gourmands !


Un appareil crémeux, quelques fruits secs comme des noix, des amandes ou des noisettes, et voici votre dessert de prêt !


Le gratin de figues : grâce aux conserves que je prépare à la fin de l'été, j'ai toujours à ma disposition un bocal de figues au sirop qui me permet de réaliser ce dessert, même en hiver. J'y ajoute armagnac, amandes pour encore plus de gourmandise.

Bien entendu, en automne, vous utiliserez des fruits frais !



En été, ce sont les abricots, les pêches et les prunes qui se glissent dans les plats à gratin pour griller doucement dans un appareil crémeux.


Vous pourrez les parfumer au romarin, au thym, mais aussi à la lavande pour varier les plaisirs...



N'est il pas beau ce gratin au raisin ? C'est un dessert très apprécié à la fin de l'été et jusqu'à la fin de l'automne. Ce dessert élégant s'invitera facilement dans vos repas de fête.


3 - Quelques astuces pour des gratins toujours réussis :


Pensez à adapter votre appareil crémeux en fonction des aliments que vous allez gratiner : les endives, les courgettes rendent de l'eau : elles gagneront à être cuisinées avant de rejoindre le plat à gratin. Les pommes de terre vont se gorger du liquide et devenir très moelleuses, vous pourrez les mettre crues avant de verser la crème.


Les pâtes et le riz sont plutôt secs une fois passés sous le grill : pensez à ajouter un peu de bouillon pour réhydrater le tout.


Pensez également à bien assaisonner votre appareil crémeux : noix de muscade, cannelle pour les classiques, mais également curry, piment pour une touche exotique.


Pas de fromage ? Pas de panique ! un peu de chapelure et du beurre parsemé dessus feront tout aussi bien l'affaire pour une jolie croûte dorée !


Les secrets d'une bonne béchamel ? 25 g de beurre, 25 g de farine et 50 cl de lait froid. Faites fondre le beurre dans la casserole, ajoutez la farine d'un coup et mélangez bien. Laissez cuire votre roux suffisamment longtemps pour que la préparation prenne une coloration noisette : cela vous évitera d'avoir une béchamel au goût farineux. Ajoutez le lait froid, et fouettez jusqu'à épaississement. Salez, poivrez, ajoutez vos épices, et c'est prêt.


4 - Restons en contact !


Vous souhaitez ne rater aucune recette du blog ? Abonnez-vous !

Le formulaire est ici

Rejoignez-nous sur la communauté Fb Les petits plats du Prince

et sur l'application Instagram



Les petits plats du Prince vous remercie pour votre visite !

"La gourmandise n'est pas un défaut, c'est un Art de Vivre !"

(c) Tout droits réservés - Les textes et les photos de ce blog sont la propriété exclusive de l'auteur - Copie de tout ou partie du contenu interdite sans l'autorisation de l'auteur.

288 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Donner une note à cette recette...
Donnez-nous une noteMauvaisPassableBienTrès bienExcellentDonnez-nous une note
  • Facebook Clean
  • Twitter - White Circle

© 2015 by Les petits plats du Prince.

Webmaster : Loïc Carpene

Créé avec Wix.com

Annonce